La culture des fraises

Aardbeiteelt

Les fraises poussent dans quasiment tous les sols. Néanmoins, les fraisiers exigent une certaine structure du sol : une bonne gestion de l’air et de l’eau est très importante, le sol doit permettre un bon enracinement des plants, alors que le niveau des eaux souterraines devrait être de 80 à 100 cm sous le niveau du sol.

De plus, le sol doit être travaillé en temps opportun. Sur les sols sablonneux, on peut utiliser un tasse-avant, de sorte que la période entre le labourage et la plantation peut être raccourcie. Parfois, il est bénéfique de desserrer le sol de 80 à 100 cm de profondeur.

Chaque sol est différent et il est donc difficile de donner des conseils généraux. Pour éviter des erreurs et des déceptions, il est préférable de consulter un expert à l’avance. En tout cas, le sol doit être exempt de nématodes. En cas de doute, un examen démontrera la nécessité éventuelle d’une désinfection du sol.

Variétes de fraises

Notre gamme de variétés de fraises offre une solution à presque tous les producteurs professionnels. Par exemple, nous avons des variétés pour la culture tardive et précoce, pour un goût optimal, un rendement optimal, ou même les deux.

Temps de maruration

Nos variétés de fraises sont représentées dans un schéma, dans lequel vous pouvez facilement comparer leurs temps de maturation.

Recherches

Depuis de nombreuses années, Vissers Aardbeiplanten BV investit du temps et de l’énergie dans un programme de selection dans le but de trouver de nouvelles variétés qui sont intéressants pour le producteur professionnel.

Systèmes de culture

Les meilleures plants de fraisiers ne valent rien sans le bon système de culture.

Maladies et autres menaces

Les plants de fraisiers sont menacés par toutes sortes de maladies et de fléaux. Afin d’atteindre une production maximale, un certain nombre de précautions et d’équipements de protection sont nécessaires.

Classification

Les plants de fraisiers sont classés comme suit:

  • Matériel initial (PBM) - Plant enregistré auprès du NAKT et qui est contrôlé sur la présence de virus. Le résultat de sa propagation est classée MB.
  • Matériel de base (MB1, 2 ou 3) - Ce plant se propage dans une serre exempte d’insectes. La première propagation s’appelle MB1. Tant que ces plants restent dans la serre sans insectes, le résultat de la propagation du MB1 s’appellera le MB2 et le résultat de la propagation du MB2 s’appellera le MB3. Lorsque le résultat de la propagation du MB1, MB2 ou MB3 sera déplacé vers l’extérieur pour se propager, le plant qui en résulte s’appellera le MB5.
  • MB4 -  Le résultat de la propagation du MB1 ou MB2 ou MB3, dans une serre, et qui est qualifiée pour la propagation.
  • MB5 - Le résultat de la propagation en plein air du MB1, 2, 3 ou 4, et qui est qualifié pour la propagation.
    Matériel certifié (MC) - Plants de propagation, issus de plants mères MB.Productieplanten,
  • CAC - Plant non certifié, et donc non propice à la propagation. Les raisons de ne pas certifier ce plant peuvent être des plants mères d’origine étrangère, la proximité des champs de production ou un pourcentage trop élevé de plants anormaux.
     

Le texte ci-dessus est dérivé des règlements élaborés par le NAKT aux Pays-Bas. En dehors des Pays-Bas, la même classification a des conditions de croissance moins strictes. 

Nak Tuinbouw

Types de plants

Nous vous proposons les types de plantes suivants:

  • Plant WB lourd et moyen - Ce sont les plants avec le plus grand potentiel de production. Ce plant se mettra en valeur lorsqu’il est planté en avril ou en mai.
  • Plant WB léger - Ce type de plant est approprié pour la culture continue. Pour cela, il ne doit pas être planté trop tôt ; le meilleur moment est le mois de mai.
  • Plant A+ extra - Ce sont les plants les plus lourds de la production classique. L’expérience montre que ces plants produisent légèrement moins de fruits que les plants WB ; par contre, les fruits sont plus gros.
  • Plant A + - Ces plants sont particulièrement appropriés pour la culture continue. La première année se caractérise par une récolte médiocre d’excellents fruits et la deuxième année la récolte sera importante.
  • Petit plant A+ - Ce plant peut produire des fruits la première année. Cette récolte permet en général de rembourser le coût du plant. La récolte principale aura lieu la deuxième année.
  • Plant frigo - Ce plant produira l’année suivante.
  • Trayplants - Les trayplants sont utilisés en particulier sous serre ou sur des supports. Ces plants peuvent être stockés pendant une longue période. Ils commencent à pousser facilement dans des conditions chaudes également.
  • Mini-trayplants - Ces plants sont destinés pour la culture sur supports. Ils ont une motte légèrement plus petite que le trayplant. Le mini-trayplant est également utilisé pour les variétés remontantes.
  • Mottes - Les mottes sont livrés comme plants frais en août ou en plants frigo au printemps.
  • Plants racinés frais - Ces plants sont récoltés en juillet/août pour être livrés immédiatement. Les plants produisent après l’hiver, dans la saison normale. Ces plants sont également utilisés pour la production de plants WB
  • Les stolons - Ce sont des plants non racinés, qui sont récoltés en juillet et plantés immédiatement sur une motte, un mini-tray ou un tray

FERTILISATION

Une fertilisation de base de 80 à 100 tonnes de vieux fumier est idéal. Evidemment, il faut respecter la législation en vigueur dans votre pays. L’épandage du fumier frais, du lisier, de la fiente de volaille et du compost de champignonnière devraient de préférence se faire à l’automne de l’année précédente. Une fertilisation supplémentaire  avec un engrais NPK ne doit être donnée que lorsque les plants sont en pleine croissance.

La fertilisation avec un engrais à action longue avant la plantation permet de s’assurer que la culture a à sa disposition des nutriments sur une période plus longue. Le dosage dépend de la fertilité du sol. La fertilisation doit toujours se faire sur une culture sèche. S’il ne pleut pas par la suite, il faut arroser.

Selon le type de sol, le pH pour les fraises doit être compris entre 5 et 6. L’azote doit être administré environ 4 semaines après la plantation (maximum 50 kg d’azote pur). Certaines variétés ne peuvent être fertilisées que jusqu’à 25 kg. Trop d’azote donne des fruits mous. La valeur PW optimale se situe entre 21 et 30. Dans ce cas, une fertilisation d’entretien de 120 kg de phosphate suffit.

La teneur en potassium devrait être à un niveau optimal, particulièrement pendant la cueillette. Le potassium garantit des fruits forts et d’une belle couleur. La valeur K optimale est d’environ 13. Une fertilisation d’entretien de 200 kg sur le sol sablonneux et de 280 kg sur l’argile est suffisante. Le potassium limite l’occurrence de l’oïdium et du phytophtora.

Les règles à respecter avant et après la plantation

  • Aussitôt après réception, plantez les plants jusqu’au col et les racines bien allongées dans un sol bien fertile. Appuyez fermement.
  • Par temps sec, maintenez les jeunes plants humides pendant 14 jours afin qu’ils puissent s’enraciner et pousser en douceur. En particulier, l’évaporation des plants doit être compensée par l’irrigation. Il ne suffit pas de maintenir le sol humide.
  • Distance de plantation dans la rangée : 25 à 30 cm; largeur de la rangée 75 à 100 cm. Cela dépend de votre système de mécanisation et de culture.
  • Pour prévenir les dommages causés par les acariens, les tétranyques et les pucerons, surveillez attentivement les plants et, si nécessaire, effectuez un traitement avec les moyens appropriés.
  • Lutte contre la pourriture des fruits avec les fongicides autorisés à cette fin.

Croquis de la méthode correcte de plantation

Une profondeur correcte de plantation est importante. Lorsque vous plantez trop profondément, le risque de pourriture de la base de la tige est très élevé, tandis que si la plantation n’est pas assez profonde, le risque de dessèchement augmente.

Plantmethode

Lutte chimique ou mécanique contre les mauvaises herbes

La lutte contre les mauvaises herbes joue un rôle important dans la culture des fraises. Une culture envahie par des mauvaises herbes produira moins qu’une culture qui en est exempte. Depuis de nombreuses années l’on se demande si la lutte contre les mauvaises herbes doit se faire chimiquement ou mécaniquement. Nous n’avons pas l’intention de vous dire ici ce qui est le mieux. Ce n’est d’ailleurs pas possible, car les conditions peuvent différer d’une parcelle à l’autre. Ces circonstances déterminent également le choix. De plus, la disponibilité du personnel pour l’arrachage manuel des mauvaises herbes détermine votre choix.

Onkruidbestrijding

Quand la lutte chimique est inutile?
La lutte chimique contre les mauvaises herbes est inutile quand les plants sont en mauvais état qui peut être causé par des inondations ou par le gel. La composition de ces mauvaises herbes peut également être une raison de ne pas appliquer de produits chimiques. Elles ne sont peut-être pas sensibles aux produits chimiques disponibles. La méthode de culture peut également déterminer si oui ou non la pulvérisation est une solution.

Lisez toujours attentivement l’étiquette sur l’emballage avant d’utiliser des produits chimiques. Protégez-vous bien pendant la pulvérisation. Portez des vêtements imperméables, des gants en caoutchouc ou en plastique, des bottes et un masque approprié. Ne travaillez qu’avec un équipement approprié.